Du compagnonnage aux Actions de Formation En Situation de Travail (AFEST) : les compétences de l’industrie s’acquièrent sur le terrain !


Notice: Undefined offset: 1 in D:\home\site\wwwroot\wp-includes\media.php on line 70
AFEST
Comme d’habitude, ce billet de blog est disponible en version Podcast
Pour la première fois ce billet de Blog est disponible au format Vlog (Blog Vidéo)

Tout d’abord, qu’est-ce que l’AFEST ?

Autant vous le dire de suite, non, l’AFEST n’est pas un festival de hard rock, ni d’une marque de bière allemande, contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser. La bonne nouvelle, c’est que c’est encore mieux que ça, et surtout plus utile au quotidien.

Derrière ce nom se cache en réalité un concept très simple et qui n’est pas vraiment nouveau, à savoir le compagnonnage au travail. Cette notion à simplement été formalisée et encadrée juridiquement dans le code du travail.

Petite définition historique du compagnonnage

Le compagnonnage est un principe presque aussi vieux que le monde, enfin plus précisément, depuis que l’homme laisse parler sa créativité et la transmet de génération en génération. Cette transmission se fait dans une multitude de domaines, qu’ils soient artistiques, professionnels ou les deux.

Bon, ça, c’est l’idée générale, mais plus précisément le terme « compagnonnage » remonte en France à environ 8 siècles. Aujourd’hui, cette idée se perpétue notamment au sein des « Compagnons du tour de France » et fait à ce jour partie du patrimoine culturel immatériel de l’humanité selon L’UNESCO, eh oui, rien que ça.

L’idée du compagnonnage est simple, faire encadrer des « apprenants » souhaitant s’aguerrir dans un domaine par des personnes expertes dans leur domaine. L’objectif est double, il s’agit tout d’abord pour le nouvel arrivant d’apprendre un savoir-faire technique auprès de vrais professionnels qui connaissent leurs métiers et les réalités du terrain. Mais au-delà de l’aspect purement technique, c’est aussi une expérience enrichissante sur le plan humain. L’occasion pour une personne montant en compétences de se trouver un tuteur, un grand frère, un senseï, enfin vous avez compris l’idée.

Dans le code du travail contemporain

Comme souvent, les idées même les plus simples se doivent d’être formalisées pour une application à grande échelle. C’est précisément ce que les législateurs ont fait avec l’AFEST, faisant de la notion commune de tutorat un élément à part entière du code du travail.

Ainsi, la loi intitulée « Choisir son avenir » a pu voir le jour le 5 septembre 2018 après une période d’expérimentation commencé dès 2014.

Que contient précisément ce nouveau texte de loi ?

Cette nouvelle disposition s’articule autour de deux grands axes, une phase de mise en situation effective sur le poste de travail. Puis des actions dites « réflexives » permettant de dresser un bilan global de la mise en situation.

Une action réflexive, quèsaco ? Eh bien, il s’agit pour faire simple du fait d’analyser une action ou un groupe d’actions passées ou en cours, dans le but d’en tirer des enseignements.

L’intérêt majeur de l’AFEST est de garder des traces des actions de formations en situation de travail effectuées, et ainsi reconnaitre officiellement à l’employé l’acquisition de compétences nouvelles et le renforcement de son employabilité. C’est aussi l’occasion pour l’entreprise de valoriser son dispositif de formation au-delà des formations dites « obligatoires » et son investissement pour développer les compétences de ses équipes. N’oublions pas que tous les employeurs ont une obligation de formation (hors formation obligatoire) auprès de leurs salariés et que le non-respect de cette obligation peut couter (très) cher.

C’est super tout ça, mais l’AFEST comment s’y prendre ?

Un réseau dédié à l’industrie pour un meilleur accompagnement

Dans l’industrie, pour accompagner cette initiative, les professionnels comme les apprenants peuvent compter sur le support du réseau Opco 2I. L’objectif de cette structure est simple, aider les entreprises à mettre en place pour les apprenants les meilleures conditions de formation au poste.

Les industriels peuvent également s’appuyer sur les fédérations de leurs branches d’activités comme l’UIMM dans la métallurgie.

L’AFEST une opportunité pour faire du compagnonnage 2.0

La meilleure volonté du monde ne pourrait suffire sans des outils adaptés. Eh bien, justement, le concept de l’AFEST étant simple, l’utilisation d’outils qui ne le sont pas n’aurait aucun sens. Parmi les options qui s’offrent à vous : il y a ….

La pile de papier évidemment ! Ce sera très pratique à gérer.

Ah non en fait.

Passer au numérique pardi ! Il y a bien sur l’option fichier Excel, mais aujourd’hui il y a mieux avec Alex, quoi ? Vous n’avez pas été présenté ? Alors voici Alex l’application qui fait décoller les performance de ton équipe !

L’App Alex permet de faire la planification et le suivi des formations en situation de travail puis de valider l’acquisition des compétences avec des preuves de compétences. Ces preuves de compétences sont stockées sur la fiche du salarié et permettent de visualiser sa montée en compétence de manière automatique directement dans l’application.

Avec Alex, le compagnonnage 2.0 a de beaux jours devant lui.